Injections intra-vitréennes

Les injections intravitréennes consistent à administrer un médicament directement à l’intérieur de l’œil. Cette technique est utilisée quand les effets de l’administration du médicament par voie orale ou veineuse des médicaments nécessaires ne pourraient atteindre l’intérieur de l’œil avec l’intensité appropriée. 

Ce traitement montre une efficacité dans de nombreuses maladies oculaires, en particulier pour la DMLA (dégénérescence maculaire liée à l’âge), les infections et inflammations à l'intérieur de l'oeil,  les oedèmes maculaire, la rétinopathie diabétique et les occlusions veineuses rétiniennes. Non traitées, ces pathologies ont pour conséquence une détérioration progressive de la vision.

Le médicament approprié est administré dans la cavité vitréenne, un espace situé dans la partie postérieure de l’œil derrière le cristallin, par le moyen d’une injection. On peut injecter des antibiotiques pour le traitement de l’endophtalmie, des médicaments antiVEGF pour la DMLA exsudative, la rétinopathie diabétique ou les occlusions vasculaires rétiniennes, ainsi que des corticoïdes contre les inflammations intraoculaires (telles que l’uvéite), ou les œdèmes maculaires.

L’injection est effectuée en salle d’opération et sous anesthésie locale. Avant l’injection, l’œil et les paupières sont désinfectées, dans des conditions d’asepsie. Il s’agit d’une procédure souvent rapide, non douloureuse et avec des rares gênes pendant la suite opératoire.

Après l’injection, le patient peut ressentir une sensation de corps étranger ou une légère pression dans l’œil mais ces sensations sont normalement sans douleurs. Des petits corps flottants peuvent apparaitre. Tous ces effets disparaissent avec le temps. Il est important d’éviter de se toucher les yeux pendant plusieurs jours.

En cas de douleur, malaise, rougissement ou sensibilité à la lumière, ainsi que de baisse de la vision, il est nécessaire de consulter l’ophtalmologiste urgemment.

Même si le risque de complications est très faible, la complication la plus redoutable est l’infection (endophtalmie). Toutefois, une bonne préparation dans la salle d’opérations et les conditions d’asepsie font que se risque ait une incidence très faible. D’autres complications mineures à incidence très faible peuvent survenir.

Les ophtamologues et orthoptistes du centre ophtalmologique Floréal à Bagnolet (93170) prennent en charge tous vos traitements ophtalmologiques, médicaux et chirurgicaux : myopie, hypermétropie, astigmatisme, chirurgie de la cataracte, chirurgie au laser, glaucome ou encore injections intra-vitréennes pour DMLA.

En savoir plus